Retour aux articles

Coronavirus après les constats : les solutions.

Confinement, comment les start-ups françaises pourraient solutionner les accès aux services de première nécessité  ?

France Italie coronavirus et confinement

Comme nous l’on conseillé nos voisins Italiens : « non sottovalutare il virus » ; ne sous-estimez pas le virus.
D’un point de vue sanitaire, ce conseil doit s’appliquer à la responsabilité de chacun, mais d’un point de vue économique, il vise directement les pouvoirs publics et les entreprises de l’hexagone.


_______________


Les mesures gouvernementales en soutien aux entreprises


Le Coronavirus est en France, ce n’est plus qu’une question de temps avant qu’il asphyxie le terrain économique de l’hexagone.

Plutôt que d’attendre la guérison, les pouvoirs publics et les entreprises privées se mobilisent pour prévenir un mal, certes inévitable, mais qui peut être minimisé.
Certainement, le ralentissement économique risque de contraindre la trésorerie de plusieurs entreprises et le maintien à l’emploi de plusieurs actifs.

Pour cela, les pouvoirs publics ont mis en place plusieurs mesures immédiates de soutien aux entreprises (délais de paiement d’échéances sociales et/ou fiscales, remises d’impôts directes, rééchelonnement des crédits bancaires,…)
https://www.economie.gouv.fr/coronavirus-soutien-entreprises#


L’appel à la mobilisation des entreprises

L’appel a donc été lancé par le secrétaire d’Etat au numérique, Monsieur Cédric O,  le 10 mars sur BFM business :
« Nous souhaitons que les entreprises du numérique se mobilisent dans cette crise et qu’elles fassent en sorte de mettre leurs services à disposition, soit de manière gratuite, soit avec des tarifs réduits ».

Le gouvernement invite les start-ups et entreprises concernées à signaler leurs solutions et propositions via l’adresse mail : mobilisation-covid@numerique.gouv.fr.

Le gouvernement compte ainsi sur la solidarité des entreprises pour faire face à l’épidémie.


_______________


Et si les start-ups pouvaient être effectivement une solution adéquate pour contrer ce mal sanitaire ?


De petites structures agiles et disruptives mises à contribution pour résoudre non pas le mal en soi mais, les inconvénients qu’il induit.
La première à se porter solidaire est Doctolib, la première à mettre en place un dispositif pour faire face à l’urgence. La start-up spécialisée dans la prise de rendez-vous médicaux en ligne, permet désormais à « tous les médecins et patients de France d’utiliser la consultation vidéo gratuitement ».

Un moyen de permettre aux personnes ayant des doutes sur leur état de santé, d’entrer en contact avec leur médecin, sans passer par la case salle d’attente.


L’annonce est d’autant plus pertinente que, ces consultations entrent dans le cadre de la réglementation fixée par le Ministère des Solidarités et de la Santé et donc, remboursées comme une visite chez le médecin.


D’autres start-ups proposent aussi leurs services pour solutionner les problématiques de confinement, notamment autour du télétravail et des échanges à distance.

Par exemple, pour conserver le confinement et limiter les échanges avec l’extérieur, il faut pouvoir avoir accès aux services de première nécessité (nourriture, médicaments, soin…) sans se mettre en danger soi ou les autres.
Des services de livraisons et de soins à domicile sont des solutions parfaites pour apporter les produits de première nécessité, tout en limitant les échanges à risque avec l’extérieur.
En effet, en chargeant des livreurs (bénévoles ou employés) d’apporter les vivres et médicaments nécessaires pour un quartier entier, une zone confinée diminuerait drastiquement des échanges.

_______________


Ainsi NovAccess, le système de gestion des accès dématérialisés à distance et instantanée, garantissant le passage d’un livreur, permettrait d’organiser au mieux le ravitaillement sécurisé de bâtiments en quarantaine.
Pour les personnes dites « à risque » (personnes âgées, à santé fragile ou à déficit immunitaire), les aides à domicile, les personnels médicaux, …pourraient aisément les voir sans avoir de badges à récupérer avant.
Plus de badges, de cartes à transmettre pour accéder à un bâtiment.


Des solutions qui répondent aux contraintes de crise sanitaire, et de confinement


Elles existent déjà mais leur usage répond plus à un confort qu’à une nécessité. Dans le contexte de confinement, leur usage va peut- être se développer…

> Les services de livraison en générale, mais aussi le service de livraisons des courses à domicile mis en place par les grandes surfaces
> Les hyper comme, Auchan, Carrefour, Leclerc qui, depuis quelques années proposent à leurs clients de commander en ligne puis de récupérer leur course au drive
> Le paiement sans contact afin d’éviter de toucher la monnaie
> Les chaines de TV payantes : Netflix, Canal+…


_______________

Confinement Covid19 Novaccess
LA SMARTCITY : une révolution seulement ralentie ?
Hacking de l’Hôtel de Ville 2020 : Une journée d’échanges et de rencontres consacrée à l’innovation
Jeux Olympiques & paralympiques en 2024 … C’est parti !
Phasellus dapibus venenatis ut ut neque. lectus at et, mattis